Montignac - Loisirs/Culture: Coly-Saint-Amand va voir le jour le 1er janvier - Mardi, 13 Novembre 2018 17:27
Terrasson - Education/Jeunesse: Collège : l'un des sacs pesait 10,5 kg ! - Jeudi, 08 Novembre 2018 09:08
Terrasson - Société: Spécialiste de la boîte métallique, la SPEM reçoit l'AIT - Samedi, 10 Novembre 2018 00:00
Terrasson - Société: Terrasson : une opération de capture des chats errants - Samedi, 03 Novembre 2018 12:10
Terrasson - Société: Un comité de pilotage constitué pour le pastoralisme - Mercredi, 31 Octobre 2018 08:32

10
Mar
2014

Montignac : Laurent Mathieu présente une liste d'ouverture

PDFImprimerEnvoyer

Montignac - Infos municipales

Trois cent cinquante personnes sont venues assister mardi 4 mars, à la première réunion publique de Laurent Mathieu. Le maire sortant est candidat pour un 2e mandat aux élections municipales du 23 mars prochain (il y aura un seul tour si le nombre de listes se maintient à deux). Le maire a présenté sa liste d’ouverture composée d’hommes et de femmes "choisis avant tout pour leurs qualités humaines et leurs compétences techniques". Cette liste, présentée sans étiquette politique réunie des gens de sensibilités différentes. L’ouverture est une des spécificités de ce nouveau mandat.

La liste est composée de :

Laurent Mathieu, maire sortant (Directeur du Groupement d’Employeurs du Sarladais) ; Josette BAUDRY (Retraitée de la fonction publique d’Etat) ; Ludovic Marzin, adjoint au maire sortant (Gérant de sociétés) ; Brigitte RAYNAL – GISSON, adjointe au maire sortante (Secrétaire médicale) ; Michel BOSREDON , adjoint au maire sortant (Ancien pharmacien de Montignac) ; Natalia RODRIGUEZ (Décoratrice, scénographe) ; Jacques CARBONNIERE, conseiller municipal délégué sortant (Retraité de la fonction publique d’Etat) ; Céline MENUGE, conseillère municipale sortante (Aide à domicile) ; Brice SGRO, conseiller municipal sortant (Cadre commercial) ; Balkis Lola JEANNEL (Créatrice de vêtements de mode) ; Franck THOUREL, conseiller municipal sortant (Analytse programmeur informaticien) ; Véronique JAKIEL (Commerçante ambulante) ; Bernard REGNIER, conseiller municipal sortant (Artisan électricien, plombier) ; Anne-Laure MONGASON (Conseillère en séjour touristique) ; Bernard LEFEBVRE (Directeur aux papeteries de Condat) ; Carolina SEGUY (Agent de services) ; Daniel REY, conseiller municipal sortant (Menuisier à la retraite) ; Marie Paule-HIAUT (Aide à domicile) ; Gérard BOUDY (Exploitant agricole) ; Françoise AUSSUDRE (Enseignante à la retraite) ; Patrick MEYER (commerçant ambulant) ; Josette CHEYROUX (Commerçante à la retraite) ; Didier DEBAN, conseiller municipal sortant (Chef d’entreprise).

Laurent Mathieu a évoqué "la nécessité pour Montignac d’avoir un maire qui anime la vie locale, l’économie, et qui soit capable d’innovation. Un homme de terrain, proche des gens sans distinction, accessible et disponible comme cela a été le cas ses six années passées à servir la commune".

Laurent Mathieu a également apporté des réponses chiffrées aux critiques de l’opposition principalement sur l’endettement de la commune et l’hôtel d’entreprises. Laurent Mathieu a précisé que "l’endettement est revenu aujourd’hui au même niveau que les communes françaises de taille équivalente, à savoir 800 € par habitant". L’hôtel d’entreprises a été jugé comme un investissement trop onéreux et peu créateur d’emplois. Il précise au passage « qu’il préfère avoir un hôtel d’entreprises plutôt qu’une friche industrielle ». D’autant plus que ce pôle accueille aujourd’hui 23 entreprises différentes, ce qui représente un total de 80 emplois dont 45 créés après l’installation des sociétés dans ces nouveaux locaux. L’autre critique concerne un déficit de 42 000 € sur le budget annexe de cet hôtel d’entreprises, mais c’est sans compter la taxe foncière d’un montant de 92 000 € dont 54 000 € reviennent à la commune et une autre bonne partie à la communauté de communes « servant à rembourser une partie de l’emprunt du gymnase communautaire ».

Laurent Mathieu a également répondu à la critique du bulletin d’informations jugé beaucoup trop « clinquant et coûteux » par ses adversaires. Il a simplement répondu en annonçant que le prix d’une photocopie noire et blanc en mairie coûtait plus chère qu’une impression via un professionnel et que le bulletin relatait la vie de la commune à la différence des « bulletins » distribués auparavant qui étaient en réalité de simples photocopies des délibérations prises en conseil municipal.

Le maire sortant a ensuite présenté son projet, qui s’articule autour de 3 axes. Le premier est de "poursuivre une dynamique économique, culturelle et identitaire" avec l’accompagnement de projets d’aménagements et d’équipements liés à l’arrivée de Lascaux IV, la création  d’une Maison des associations, la concrétisation du projet de la médiathèque au sein de la maison Duchêne, l’initiation d’une offre touristique complémentaire, la mise en place d’un système de traversée de la Vézère (bac par exemple), l’embellissement des entrées de ville, la création d’un lien physique entre Lascaux IV et la ville avec un aménagement de la rue du Barry et une baisse des taux d’imposition communaux avant la fin du prochain mandat. C'est aussi le souhait de créer une offre complémentaire en s’appuyant sur l’histoire et l’identité culturelle de la ville.

L'axe 2 est d'améliorer la qualité de vie avec la création d’un centre d’aide psycho-social, la réalisation d’une résidence seniors, l’aménagement de stationnements dédiés aux arrêts de courte durée, l’accueil des camping-cars, la poursuite de l’aménagement de la plaine des jeux, la mise en place pour les adolescents d’activités gratuites et encadrées en période de vacances, la création d’une maison de la jeunesse, la création d’un parking pour le regroupement scolaire, l’aide à l’accession à la propriété et le développement de logements à loyers modérés, la construction d’une chaufferie bois et la recherche d’énergies renouvelables alternatives.

Le 3e axe est de favoriser le rayonnement de Montignac-Lascaux. "Dans la nouvelle communauté de communes, il sera impératif de créer ou de remettre à niveau des équipements tels que la piscine, les infrastructures routières. Et avec Lascaux IV, il sera nécessaire de s’approprier le statut de capitale mondiale de l’art pariétal, de faire en sorte que Montignac devienne Montignac-Lascaux et de veiller à ce que Lascaux IV soit un équipement culturel et non commercial. Tout en développant par ailleurs le numérique dans la ville.

S'ajouteront des travaux en matière de mise aux normes des réseaux d’assainissement et d’eau potable. Le montant du projet a été estimé entre 10 et 11 millions d’euros avec une perspective d’obtenir entre 3,5 et 4 millions d’euros de subventions.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS PARTENAIRES :
Communauté de Communes du Terrassonnais en Périgord noir-Thenon-Hautefort ; Terrasson-Lavilledieu ; Montignac ; Pazayac ; Beauregard-de-Terrasson ; Badefols d'Ans ; Condat-sur-Vézère ; La Bachellerie ; Le Lardin-Saint-Lazare  ; Saint-Rabier ; Thenon ; Peyrignac ; Cublac ; La Feuillade ; Chavagnac ; La Cassagne ; Châtres ; Coly ; Grèzes ; Aubas ; Villac ; Azerat ; Ladornac ; Tourtoirac
Conseil Départemental Dordogne