Terrasson - Société: Condat-sur-Vézère : la veillée de Noël en occitan - Mercredi, 19 Décembre 2018 09:39
Terrasson - Education/Jeunesse: Un projet Erasmus se prépare au lycée de Terrasson - Mardi, 18 Décembre 2018 17:49
Terrasson - Sport: L’Union Sportive Bachelière récompensée - Mardi, 18 Décembre 2018 16:51
Terrasson - Société: 30% d'aides pour un projet d'investissement - Mardi, 18 Décembre 2018 11:09
Terrasson - Loisirs/Culture: Le Retour du Grand (Pas si ?) Méchant Loup - Lundi, 17 Décembre 2018 10:08

24
Jun
2016

Montignac : 1ère réunion sur le Plan Local d'Urbanisme intercommunal

PDFImprimerEnvoyer

Montignac - Société

(2 votes, moyenne 3.00 sur 5)

Une fois de plus, la Communauté de Communes Vallée de l'Homme, la CCVH ou la ComCom, devance les obligations législatives comme le souligne Philippe Lagarde, son président et, en quelque sorte, le « maire » de la CCVH. L'adoption d'un PLUI n'est pas encore une compétence obligatoire, mais cela le deviendra à terme pour toutes les EPCI (Établissement Public de Coopération intercommunale). La CCVH s'est déjà dotée d'un service commun d'urbanisme depuis juillet 2015. Comme le titre Le Moniteur : « Les collectivités qui entameront avant la fin de l’année l’élaboration d’un plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) bénéficieront du report des échéances concernant la mise en compatibilité de leurs PLU. »

L'empilement des lois, des réglementations de tout genre complexifie et rigidifie considérablement la gestion des territoires. L'adoption d'un PLUi redonne un peu de marges de manœuvre aux intercommunalités qui l'adoptent, donc à la CCVH. Ceci d'autant que ce PLUi se superpose à la démarche « Grands Sites de France » et à ses obligations. L'étude de ce PLUi a été confiée au cabinet de Marie-Claude Noël (qui est aussi élu EELV à Bordeaux), Cabinet Noël - FLDC- GEREA-COHEO, agence d'urbanisme à Bordeaux. La démarche doit durer trois ans et comportera des échanges avec la population par des réunions publiques, de concertations avec la CCVH et les mairies, au travers du site et du blog de la CCVH et d'expositions itinérantes. La réunion d'hier soir (jeudi 23 juin 2016), la première avant celle de Montignac le 28 juin, n'a pas fait le plein ; le PLUi doit être ressenti comme un objet bien abstrait, pourtant il concerne toute l'organisation du territoire, il est même la boussole du développement des 28 communes de l'intercommunalité.

Cette réunion s'est déroulée autour de l'intervention de Marie-Claude Noël, en présence de Philippe Lagarde et de Pierre Boulanger du service d'urbanisme. Mme Noël a précisé le très large périmètre de cette planification qui concerne l'urbanisme avec ses zonages, les déplacements, mais aussi les paysages, les usages des terres, l'intégration avec les territoires environnants, dans les structures de tailles supérieures. Une des orientations est la maîtrise de l'espace, la préservation des terres agricoles, contenir l'expansion des zones urbanisées, intégrer les spécificités architecturales, tout cela en cohérence avec l'opération Grands Sites. Pour cela, elle sera épaulée par plusieurs spécialistes, une équipe constituée principalement de cinq personnes autour d'elle : Nathalie Pinel, Sonia Fontaine, Guillaume Clément, Philippe Morel et Fany Lainé (quelques réserves sur la justesse de l'écriture des noms précédents).

Cette étude comportera différentes phases : le diagnostic, le projet d'aménagement et de développement durable, élaboration d'un règlement et écriture des procédures administratives. L'étape projet sera ouverte à certains publics, il faudra en avoir fait la demande. Échelonnement des opérations : l'étude en 2016-2017, la consultation en 2018-2019, le tout devant se terminer en 2019. Ce PLUi est étudié pour les dix ans à venir, mais il n'est pas figé, il peut toujours être amendé par le conseil communautaire.

Des réponses aux questions

Il n'y a pas de sortie de zone Natura 2000, essentiellement le secteur des falaises calcaires et de la plaine des Beunes, mais l'on pourra continuer à faire vivre l'existant, agrandir des constructions déjà présentes par exemple. Marie-Claude Noël a affirmé qu'il n'y avait rien de mieux que l'agriculture pour entretenir le territoire et les paysages. Philippe Lagarde a précisé que la CCVH travaillait avec la Chambre d'Agriculture pour installer des élevages d'ovins et de caprins dans le but de nettoyer les terres abandonnées.

La concentration des zones constructibles autour de l'existant, pas de mitage du territoire qui stérilise les usages agricoles futurs. Il faut tenir compte des réseaux présents (électricité) et de l'accès des services de défense incendie. Philippe Lagarde a précisé qu'il faudra mettre fin au gel des parcelles, certains achètent des terrains constructibles autour de chez eux afin, justement, qu'ils ne soient pas construits. Cela ne sera plus possible. Il a signalé qu'aux Eyzies il était difficile de trouver un terrain alors que la commune compte 60 hectares de zones urbanisables. JLK

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS PARTENAIRES :
Communauté de Communes du Terrassonnais en Périgord noir-Thenon-Hautefort ; Terrasson-Lavilledieu ; Montignac ; Pazayac ; Beauregard-de-Terrasson ; Badefols d'Ans ; Condat-sur-Vézère ; La Bachellerie ; Le Lardin-Saint-Lazare  ; Saint-Rabier ; Thenon ; Peyrignac ; Cublac ; La Feuillade ; Chavagnac ; La Cassagne ; Châtres ; Coly ; Grèzes ; Aubas ; Villac ; Azerat ; Ladornac ; Tourtoirac
Conseil Départemental Dordogne