Terrasson - Education/Jeunesse: Une formation environnement pour les professionnels du bâtiment - Lundi, 22 Octobre 2018 17:29
Terrasson - Loisirs/Culture: La Fleur au Fusil le samedi 3 novembre à Terrasson - Lundi, 22 Octobre 2018 17:06
Terrasson - Education/Jeunesse: Terrasson. La remise du Brevet des collèges - Vendredi, 19 Octobre 2018 21:24
Terrasson - Société: L'avenir des Papeteries de Condat est en jeu - Vendredi, 19 Octobre 2018 20:23
Terrasson - Société: L'Europe au coeur d'un débat - Mercredi, 17 Octobre 2018 00:00

26
Sep
2016

Succès du 2e duathlon de la Tête C le pied à Châtres

PDFImprimerEnvoyer

Terrasson - Sport

(3 votes, moyenne 4.00 sur 5)

"Les deux derniers vététistes ne sont pas loin, ils sont à 1 km. Donc ceux qui prennent le relais, préparez-vous, c'est parti pour 5 km" annonce le micro sur la ligne d'arrivée, place de l'église à Châtres. Le 2e Duathlon vert de "La Tête C le pied" s'est déroulé dans une bonne ambiance dimanche matin, 25 septembre 2016, au profit de l'ICM. Parmi les participants déjà arrivés, on reconnaît de nombreux sportifs amateurs locaux, venus de Terrasson, Pazayac, Cublac...

En plus d'une rando marche nordique de 10 km, deux parcours étaient proposés en trail-VTT-trail : l'un de 2 km, 7 km et 2 km, le second de 5 km, 22 km et 5 km. Pour Hélène Lasternas, présidente de l'association organisatrice, c'est une réussite... "Cela c'est très bien passé avec beaucoup de monde, surtout en duathlon où il y avait au moins 90 personnes, et un petit peu moins en randonneurs" dit H. Lasternas qui pense déjà à la prochaine édition en 2017... "Oui, on va changer quelque chose. On va faire du duathlon comme cette année, mais après on fera un trail, c'est-à-dire une course nature, et une randonnée, donc plus de marche nordique. Par exemple ce matin, j'avais des gens qui ne pratiquent pas le VTT et qui ont couru deux fois 5 km".

Châtres, endroit idéal pour pratiquer les activités nature... "Les parcours, ici, s'y prêtent bien. Les vététistes avaient 800 m de dénivelé positif, sur 22 km c'est sympathique" souligne avec le sourire la présidente. "Et les coureurs à pied avaient un bon dénivelé aussi..." Le chemin parcouru par cette association depuis 5 ans est très satisfaisant. "Oui, la première année avait été sympa mais modeste. Et là cette année, de plus en plus de gens reconnaissent cette course..." Les élus Dominique Bousquet et Francine Bourra étaient présents à la fin de la course organisée pour la bonne cause. (photo 1)

Michel Rigaud, médecin ex-professeur à la faculté de médecine de Limoges et professeur consultant à l'hôpital de Meldola à Bologne (Italie), ainsi que Jean-Claude Boisdevesy, délégué régional de l'ICM (Institut du Cerveau et de la Moelle épinière) du Limousin, sont venus encourager les participants (photo 2). Michel Rigaud a souligné la dimension politique de cet évènement : "vous maintenez l'esprit des premiers marathoniens. C'était en 490 av. JC..." Rappelant quelques faits d'histoire, il ajoute : "ces gens-là couraient pour la vie de leur cité, pour défendre la société, et c'est à partir de là, à partir de cette bataille de Marathon, qu'est née la véritable démocratie grecque. Quand vous courez, vous courez pour le bien de la société et en particulier pour le bien de ces malades, et pour aider les chercheurs à améliorer la société actuelle".

L'ICM fait des progrès. Michel Rigaud fait le point sur les avancées... "Dans beaucoup de maladies comme Parkinson, la sclérose en plaques, les AVC, etc. de gros progrès sont faits actuellement. En particulier dans la maladie de Parkinson, on va peut-être aboutir à quelque chose d'assez grand puisque les chercheurs d'ICM ont montré que, certains virus, quand ils envahissaient une cellule, faisaient en sorte que la cellule reste en bonne santé pour que, eux, ils aillent bien. Ils ont extrait cette partie du virus et ils en ont fait un médicament qu'on injecte. Les cellules atteintes de Parkinson retrouvent la vie et récupèrent leurs fonctions". Au problème posé : comment on va emmener ce produit à l'endroit souhaité, le médecin ajoute, non sans humour  : "eh bien, un spray nasal suffit. Donc on respire, et au lieu de faire un rail de coke, on pourra faire un rail de génome de virus... En suivant le nerf olfactif, on atteint les zones concernées par la maladie (...). En peu de temps, les progrès ont été énormes. Aussi, je remercie tous ceux qui courent et tous ceux qui organisent les courses parce que votre rôle dans la société est vraiment utile".

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS PARTENAIRES :
Communauté de Communes du Terrassonnais en Périgord noir-Thenon-Hautefort ; Terrasson-Lavilledieu ; Montignac ; Pazayac ; Beauregard-de-Terrasson ; Badefols d'Ans ; Condat-sur-Vézère ; La Bachellerie ; Le Lardin-Saint-Lazare  ; Saint-Rabier ; Thenon ; Peyrignac ; Cublac ; La Feuillade ; Chavagnac ; La Cassagne ; Châtres ; Coly ; Grèzes ; Aubas ; Villac ; Azerat ; Ladornac ; Tourtoirac
Conseil Départemental Dordogne