Terrasson - Société: Chavagnac dans le 13h de TF1 ce mardi - Lundi, 15 Octobre 2018 08:31
Terrasson - Loisirs/Culture: Vincent Brousse raconte le dessin de presse 14-18 - Dimanche, 14 Octobre 2018 11:47
Terrasson - Education/Jeunesse: Une convention collège-entreprise signée chez Delmon Group - Vendredi, 12 Octobre 2018 13:53
Terrasson - Loisirs/Culture: Concert de rentrée réussi pour l'Ensemble Vocal de Terrasson - Mercredi, 10 Octobre 2018 00:00
Terrasson - Loisirs/Culture: Nelly Sanchez présente son livre au Dressing - Vendredi, 28 Septembre 2018 00:00

12
Fév
2018

Deux nouveaux gendarmes à la Cob de Terrasson

PDFImprimerEnvoyer

Terrasson - Société

(3 votes, moyenne 3.67 sur 5)

Les Gendarmes Gautier (à gauche sur la photo) affectée à la brigade de Terrasson, et Perez (à droite) affectée à la brigade de Montignac, sont originaires l'une de la région nantaise et la seconde de Poitou-Charentes. Elles officient actuellement à la Cob de gendarmerie de Terrasson-Montignac qui regroupe 23 communes et concerne 21.000 habitants. Le lieutenant Jean-Philippe Mondin dirige la Cob (communauté de gendarmerie) de Terrasson-Montignac depuis le 1er août 2017. Il devrait être en poste ici pour trois ans et demi.

L'effectif n'est actuellement pas au complet. Sur les 22 gendarmes, 13 sont basés à Terrasson et 9 à Montignac. La Cob compte 8 gradés dont 2 adjudants-chefs, 3 adjudants, 3 chefs, 1 gradé qui est en attente depuis quatre ans, 9 gendarmes et 3 gendarmes-adjoints volontaires. L'équipe compte 9 officiers de police judiciaire, 11 techniciens en investigation criminelle de proximité (TICP), 2 correspondants sûreté, 1 référent audition mineur, 1 référent enquêteur financier, et 1 correspondant territorial de prévention. En raison du sous-effectif, les temps d'intervention ont été réduits pour assurer trois interventions par jour. Trois réservistes sont actuellement en renfort sur le secteur. L'adjudant-chef Portela, qui a été félicité pour avoir dirigé par intérim la Cob, partira le 1er juillet prochain à la retraite.

Devant les élus du Terrassonnais et du Montignacois, les objectifs 2018 de l'équipe du lieutenant Mondin (photo 2, premier à droite) ont été présentés : "sanctuariser la mission de contact, avec des binômes qui se consacrent à raison d'une demi-journée par semaine à la recherche exclusivement de renseignements, nous allons ainsi revenir au contact de nos concitoyens" dit le commandant. "Nous poursuivons la lutte contre les cambriolages, la lutte contre l'insécurité routière, puisque déjà trois décès ont eu lieu sur les routes de Dordogne depuis le 1er janvier, et nous développons le renseignement en matière d'atteinte à la sécurité publique".  La signature de la convention "participation citoyenne" pourrait se faire avec la ville de Terrasson dès le premier semestre. Enfin, on notera que chaque gendarme est désormais équipé d'un smartphone "dans lequel il a, ni plus ni moins, la totalité des applications qu'il aurait au bureau".

La volonté d'être toujours plus dehors

Avec un nombre d'interventions en hausse (170 de plus entre 2017 et 2016 soit 971 interventions au lieu de 795 un an plus tôt), et une durée de présence sur le terrain en nette progression, une baisse de la délinquance en générale est à noter à hauteur de 3% (vols simples, escroqueries, vols liés à l'automobile). Par contre, la gendarmerie de Terrasson et Montignac enregistre une montée des cambriolages depuis deux ans, avec 28 faits supplémentaires l'an passé. Les résidences principales sont visées en priorité en raison des bijoux en or dont la revente est facile sur les sites internet ou dans certaines boutiques, et aussi parce que les entreprises se sont beaucoup équipées en vidéo-surveillance. La proximité des autoroutes et de la RD 6089 facilitent aussi ces cambriolages.

Grâce au TICP, un Lituanien a pu être interpellé et incarcéré. Le lieutenant Mondin raconte : "Il remontait d'Espagne et il ne savait pas quoi faire. En une soirée, il nous a fait sept cambriolages. C'est grâce à son ADN qu'il a pu être confondu. Le TICP, c'est un militaire particulièrement formé à la technique de relève des traces digitales et ADN sur des scènes d'infraction".

1625 heures de plus ont été dégagées en un an pour la prévention de proximité, "ce sont les services extérieurs au profit de nos concitoyens". Parfois pour des violences conjugales... Le lieutenant précise : "On règle nos soucis (sur ce territoire) en tapant sur nos femmes et chez certains, c'est même monnaie courante !"

Sécurité routière. Un peu plus d'accidents entraîne une augmentation de la présence en guise de prévention au bord des routes. Les contrôles visent les conduites addictives, le gendarme explique que "ça fumette un p'tit peu par chez nous". Les gendarmes combattent aussi les vitesses élevées et les conduites à risques comme le téléphone au volant et le non-port de la ceinture de sécurité. « La vocation 1ère du gendarme est d'être dehors à des fins de dissuasion et de contact Je suis très satisfait de voir que cette tendance se fait jour. On va poursuivre dans cette voie » souligne le commandant de la compagnie de Sarlat, Matthieu Têtu, qui a refermé les discours.

La participation citoyenne

Le dispositif de participation citoyenne compte parmi les moyens d’action les plus efficaces pour lutter contre les cambriolages. C'est un contrat passé entre le préfet, le colonel de gendarmerie, le maire de la commune, un référent gendarmerie qui assure la mise en place, et des référents citoyens désignés. Ces derniers s’engagent à être vigilants sur ce qui se passe dans leur voisinage et alertent les gendarmes en cas d’anomalies. Le dispositif est gratuit (contrairement à un autre dispositif privé et payant). Le seul coût pour la commune est un panneau en entrée et sortie de commune. Des réunions sont prévues tous les six mois pour faire un point de situation sur le bien-fondé de l'opération.

- Un service de SMS a par ailleurs été mis en place pour les élus et va s'élargir aux adjoints et aux professions sensibles. Le tableau des communes qui ont sollicité le plus la gendarmerie pour une intervention en 2017...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS PARTENAIRES :
Communauté de Communes du Terrassonnais en Périgord noir-Thenon-Hautefort ; Terrasson-Lavilledieu ; Montignac ; Pazayac ; Beauregard-de-Terrasson ; Badefols d'Ans ; Condat-sur-Vézère ; La Bachellerie ; Le Lardin-Saint-Lazare  ; Saint-Rabier ; Thenon ; Peyrignac ; Cublac ; La Feuillade ; Chavagnac ; La Cassagne ; Châtres ; Coly ; Grèzes ; Aubas ; Villac ; Azerat ; Ladornac ; Tourtoirac
Conseil Départemental Dordogne