Terrasson - Tourisme: Le Vidéo Mapping 2018 de Terrasson dès le 25 juillet - Dimanche, 22 Juillet 2018 16:12
Terrasson - Tourisme: Les Jardins de Feu, le mardi à l'Imaginaire - Vendredi, 20 Juillet 2018 08:23
Terrasson - Infos municipales: Jumelage : le club de tennis de Theux en visite - Jeudi, 19 Juillet 2018 17:13
Montignac - Loisirs/Culture: Les Fabulesques donnent la parole aux Femmes de 14-18 - Samedi, 21 Juillet 2018 00:00
Terrasson - Infos municipales: Terrasson : un 14 Juillet très rétro - Samedi, 14 Juillet 2018 13:17

10
Mar
2018

La maternelle de Châtres rayée de la carte

PDFImprimerEnvoyer

Terrasson - Education/Jeunesse

(3 votes, moyenne 3.33 sur 5)


Ce sont 13 petits élèves de 3 à 5 ans qui vont devoir prendre le bus pour se rendre dans un village voisin à la prochaine rentrée scolaire. La nouvelle carte scolaire en Dordogne a été dévoilée, en effet, vendredi dernier, 16 février 2018. Parmi les 18 suppressions de postes, l'unique classe de Châtres près de Terrasson ne sera pas reconduite à la rentrée prochaine.

En RPI avec Peyrignac, Châtres accueille la maternelle. L'épée de Damoclès pesait déjà depuis trois ans sur cette école en milieu rural qui ne compte que 13 élèves, selon Bernadette Merlin maire de Châtres : "certes, il n'y a pas assez d'enfants, mais ils ne veulent plus d'une directrice seule". Cette fermeture est décourageante pour l'équipe municipale qui s'est investie : "on a une superbe école avec quatre salles de classes. C'est grand. Tout a été refait en 2006, les toilettes... On a même mis du personnel en plus sur les deniers de la commune pour que les enfants soient à l'aise, une ATSEM qui fait 29 heures par semaine. On a fait tout ce que l'on pouvait pour les enfants. Et quand je vois qu'ils vont aller dans une école, on ne sait pas où d'ailleurs, à combien dans une classe. C'est ce qui me fait mal au coeur" souligne le maire. De plus, la personne qui s'occupe de la cantine sera licenciée.

"Plus d'école, cela fait un village mort"

Des classes en France sont actuellement en train de fermer car les postes sont répartis en fonction des besoins. C'est ce qu'on appelle la DHG (Dotation horaires globale). L'heure est donc au calcul et aux décisions, avec des fermetures quand il n'y a pas assez d'élèves ou pas assez de professeur. C'est là où le bât blesse, pour donner des postes au nouveau dispositif, des classes à 12 élèves en CP ou CE1, dans les écoles situées en réseau d'éducation prioritaire, on enlève des enseignants dans d'autres établissements, et notamment dans les maternelles. Aujourd'hui les classes de toute petite section pourraient tout bonnement disparaître. C'est le cas à Châtres.

L'école de Châtres fermera maintenant, quoi qu'il en soit, même si de nouveaux parents voudraient s'inscrire. "C'est trop tard aujourd'hui. S'ils les avaient mis, il y a quelques années oui, ou alors il en faudrait braucoup. A Peyrignac, beaucoup d'enfants vont à l'extérieur. A Châtres non" explique Bernadette Merlin.

Mme le maire était un peu surprise lundi qu'aucun parent ne soit venu demander où va aller leur enfant à la prochaine rentrée. "Pour se rendre dans une commune voisine, les petits de 3/4 ans devront sûrement prendre le bus matin et soir. Ce sera donc des journées beaucoup plus longues. Les enfants devraient y perdre beaucoup... Le club Med c'est fini. Ils seront dans des classes nombreuses et vont passer d'un quatre pièces à un studio."

Dans un village, les priorités pour que la vie communale continue, "c'est l'école en premier. Nous n'avons pas de commerces, que La Poste qui amène des gens. Quand il n'y aura plus d'école, je pense que cela va être difficile pour la Poste, car cela crée du mouvement". Les habitants du village, tournés vers Hautefort et Le Lardin pour leurs courses, sont déjà touchés par la désertification médicale.

- La photo des enfants du RPI Peyrignac-Châtres de noël dernier dans le journal communal


De son côté, la députée Jacqueline Dubois souligne dans un communiqué (mercredi 21 février 2018) que "le nombre de postes d’enseignants est préservé malgré la baisse de 650 élèves à l’école primaire à la rentrée prochaine. 16 classes de CP dans les réseaux d’éducation prioritaire sont dédoublées en Dordogne dont sept dans la circonscription, à Église-Neuve-de-Vergt, Condat-sur-Vézère, La Douze, Terrasson (deux postes), Vergt et Le Lardin-Saint-Lazare. Ainsi se matérialise une des priorités du ministre celle d’assurer 100% de réussite en cours préparatoire" dit-elle. "En contrepartie la direction académique des services départementaux a fait le choix de déplacer sept enseignants dans la circonscription en retirant un poste dans des écoles et RPI (regroupements pédagogiques intercommunaux) à faible effectif et qui n’avaient pas signé de convention de ruralité en 2016 ou 2017 comme Campagne, Vézac, Châtres, Auriac-du-Périgord, Borrèze, Saint-Rabier et Sagelat". La députée indique par ailleurs "qu'elle travaillera aux côtés des maires des RPI concernés pour que s’engage une démarche commune en vue d’un maillage pertinent limitant les temps de transport pour les écoles, mais aussi des services à destination de l’enfance : garderies, crèches, Maisons d’assistants maternels (MAM), centres de loisirs..."

Commentaires   

 
0 #1 LARAMADE Bernard 25-02-2018 12:24
Enseignant retraité et Adjoint au Maire de la commune de PEYRIGNAC de 1983 à 2001, je suis choqué par la fermeture de l'Ecole de CHATRES et comprends parfaitement la détresse de Madame le Maire.Je partage totalement son point de vue et suis révolté à l'idée que des gouvernants puissent prétendre créer des postes en dédoublant des classes de CP en R.E.P tout en fermant les écoles de nos communes rurales.
Je partage l'indignation de Madame le Maire de CHATRES face au manque d'intérêt des parents qui ne s'interrogent pas sur lieu de scolarisation de leurs enfants en 2018-2019.
En 1984 -1985, alors élus de la commune de PEYRIGNAC,nous avions tout mis en oeuvre pour créer le RPI CHATRES-PEYRIGN AC créant cantines et transports scolaires. Voici le résultat de tant d'efforts! Merci aux parents qui scolarisent leurs enfants à l'extérieur! Personne ici ne semble réellement s'insurger contre cette fermeture... Quelle tristesse!
Signaler à l’administrateur
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS PARTENAIRES :
Communauté de Communes du Terrassonnais en Périgord noir-Thenon-Hautefort ; Terrasson-Lavilledieu ; Montignac ; Pazayac ; Beauregard-de-Terrasson ; Badefols d'Ans ; Condat-sur-Vézère ; La Bachellerie ; Le Lardin-Saint-Lazare  ; Saint-Rabier ; Thenon ; Peyrignac ; Cublac ; La Feuillade ; Chavagnac ; La Cassagne ; Châtres ; Coly ; Grèzes ; Aubas ; Villac ; Azerat ; Ladornac ; Tourtoirac
Conseil Départemental Dordogne