Terrasson - Tourisme: Les Jardins de Feu, le mardi à l'Imaginaire - Vendredi, 20 Juillet 2018 08:23
Terrasson - Infos municipales: Jumelage : le club de tennis de Theux en visite - Jeudi, 19 Juillet 2018 17:13
Montignac - Loisirs/Culture: Les Fabulesques donnent la parole aux Femmes de 14-18 - Jeudi, 19 Juillet 2018 11:04
Terrasson - Infos municipales: Terrasson : un 14 Juillet très rétro - Samedi, 14 Juillet 2018 13:17
Terrasson - Education/Jeunesse: Un 2e chantier Solidarité Jeunesse à Coly - Jeudi, 12 Juillet 2018 19:43

15
Mar
2018

"Redonnons du fond à l'engagement politique" par Frédéric Gauthier

PDFImprimerEnvoyer

EWANews - Débats - Idées

(16 votes, moyenne 2.19 sur 5)

Lettre ouverte de Frédéric Gauthier du parti Les Républicains de la Dordogne qui souhaite s'exprimer concernant la situation politique actuelle. Voici son communiqué de presse en date du 26 février 2018 :

"La politique ne peut se résumer à l’analyse des transfuges de personnalités politiques, à la peur du dictaphone éventuellement dissimulé par votre interlocuteur ou à une métaphore téléphonique. La visibilité politique ne doit plus se résumer à la petite phrase consciencieusement préparée dans l’espoir d’une reprise journalistique hebdomadaire. La forme prévaut sur le fond dans un court-termisme affligeant. Notre ruralité périgourdine subit pleine face la dureté sociétale actuelle. La rondeur radical-socialiste ne protège plus des coups de boutoir d’une métropolisation exacerbée alors que l’État ne se donne plus les moyens de compenser les déséquilibres qui en découle. La tentation de « mettre la poussière sous le tapis » garante d’une longévité politique n’est plus tolérée, même dans notre département historiquement consensualiste. Le mérite de l’élection présidentielle passée se situe principalement dans la rupture de ces codes politiciens qui ont régi notre démocratie depuis 1945.

La création de l’UMP, patchwork destiné à coaliser les partis politiques de la droite historique et du centre, répondait au séisme présidentiel d’avril 2002 et à l’obsession d’une quête majoritaire électorale. Les créateurs de l’époque, donneurs de leçons d’aujourd’hui, firent fi du contenu idéologique de tel ou tel courant de pensée politique avec une violence verbale et politique à faire pâlir d’effroi nos bien-pensants médiatiques actuels. La moulinette idéologique remplit sa fonction avec l’élaboration d’une plate-forme programmatique destinée à atteindre le pouvoir. Cette finalité impérative donna naissance à la concomitance d’une multitude de lignes politiques contradictoires. Les victoires permirent d’éluder le fond, chacun trouvant sa place dans un consensus idéologique mou et, par voie de conséquence, insuffisamment réformateur.

La globalisation des échanges économiques, culturels et migratoires offre, certes, des opportunités mais fragilise des pans entiers de notre territoire. L’uniformisation intellectuelle est la mère des rancœurs. Dès lors, un exutoire électoral dévastateur s’exprime par le vote contestataire et l’abstention. La gouvernance minoritaire de notre pays est une réalité. C’est la raison pour laquelle le discours politique doit s’astreindre à la résurgence des contenus idéologiques. Il doit cesser de répondre à la seule problématique du vote sur enjeu, générateur d’offres politiques élaborées dans le seul but de cibler des publics pourvoyeur de voix. Ce processus s’effectue au détriment de la cohérence d’une politique nationale au sens de la Nation souveraine et unie. La forme prévaut sur le fond. Avoir des convictions politiques n’est pas un crime, définir une ligne politique n’est pas un fléau, c’est la tâche que notre parti s’est adjointe depuis quelques mois.

L’eau tiède n’est plus de mise, le réformisme est une nécessité pour que la France Périphérique ne soit plus méprisée. Redonnons du fond à l’engagement politique. La recherche de majorité ne doit plus prévaloir sur le projet politique. La clarté est nécessaire. Le langage ampoulé susceptible de ne froisser personne est à bannir. Les cris d’orfraie dénonçant les prises de position sans ambages devraient plutôt exercer leurs esprits critiques sur les méfaits d’une métropolisation incontrôlée, du communautarisme fracturant notre nation et des discriminations de toutes sortes".

Frédéric Gauthier

Les Républicains - Délégué de la 4ème circonscription

Adjoint au Maire de Terrasson-Lavilledieu

NOS PARTENAIRES :
Communauté de Communes du Terrassonnais en Périgord noir-Thenon-Hautefort ; Terrasson-Lavilledieu ; Montignac ; Pazayac ; Beauregard-de-Terrasson ; Badefols d'Ans ; Condat-sur-Vézère ; La Bachellerie ; Le Lardin-Saint-Lazare  ; Saint-Rabier ; Thenon ; Peyrignac ; Cublac ; La Feuillade ; Chavagnac ; La Cassagne ; Châtres ; Coly ; Grèzes ; Aubas ; Villac ; Azerat ; Ladornac ; Tourtoirac
Conseil Départemental Dordogne