Terrasson - Education/Jeunesse: Un projet Erasmus se prépare au lycée de Terrasson - Mardi, 18 Décembre 2018 17:49
Terrasson - Sport: L’Union Sportive Bachelière récompensée - Mardi, 18 Décembre 2018 16:51
Terrasson - Société: 30% d'aides pour un projet d'investissement - Mardi, 18 Décembre 2018 11:09
Terrasson - Loisirs/Culture: Le Retour du Grand (Pas si ?) Méchant Loup - Lundi, 17 Décembre 2018 10:08
Terrasson - Loisirs/Culture: Chavagnac : bilan mitigé pour le marché de Noël - Dimanche, 16 Décembre 2018 17:04

28
Oct
2018

L'avenir des Papeteries de Condat est en jeu

PDFImprimerEnvoyer

Terrasson - Société

(24 votes, moyenne 2.29 sur 5)

Un comité d'entreprise extraordinaire s'est déroulé ce jeudi matin 25 octobre 2018 aux papeteries de Condat entre direction, élus et représentants des salariés. Les élus CHSCT et la presse locale étaient conviés à l'issue de la réunion. Le président de SAS Lecta, A. Minguzzi se veut confiant et compte sur une réponse de l'Etat avant le 15 novembre pour apporter une solution au problème de l'énergie. "La France est le seul pays européen qui n'aide pas, pour l'instant, ce secteur" dit-il avant d'ajouter qu' "il faut impérativement que la solution soit en place avant le 1er janvier 2019".

La députée Jacqueline Dubois de LREM a précisé, à la sortie de la réunion, que : "Le gouvernement a pris en compte l'urgence du dossier, ce qui n'avait pas été le cas jusqu'à présent. Le dialogue a été renoué entre l'entreprise et les personnels du ministère. Et il y aura une rencontre entre la direction générale de l'énergie et du climat et l'entreprise la semaine prochaine". (reportage complet à venir)

Article du 19 octobre 2018. L’avenir des Papeteries de Condat pourrait se jouer dans les semaines à venir... "En effet, la chaîne huit est menacée de fermeture" selon Dominique Bousquet, président de la communauté de communes du Terrassonnais, qui a rencontré la direction de l'entreprise. Un comité d'entreprise extraordinaire va se réunir en milieu de semaine prochaine et on risque d'assister à l'annonce d'un nouveau plan social avec la suppression de 250 postes.

Depuis quatre ans, le site perd de l'argent, et depuis la réunion au sommet entre élus et directeurs du site en juillet dernier, rien n'a bougé. En cause, la facture énergétique et les nouvelles lois sur l'environnement. L'entreprise a besoin de baisser le coût de l'énergie pour être compétitive.


Dominique Bousquet et Francine Bourra, conseillère départementale du Haut Périgord noir, viennent d’écrire le vendredi 19 octobre 2018 au président de la République (*) pour lui demander de donner une dernière chance à l’entreprise du Lardin Saint Lazare qui emploie actuellement près de 550 personnes, et qui est au coeur économique de ce bassin de vie rural.

La solution, selon les élus, serait d'accepter exceptionnellement que Condat puisse faire sa transition durant quatre-cinq ans en attendant de trouver une solution énergétique qui corresponde aux nouvelles normes environnementales. "Cela redonnerait confiance aux actionnaires" selon les élus.

La direction de l'entreprise qui souhaitait pourtant investir sur une ligne pour diversifier la production et faire du papier "glassine" (adhésif), abandonnerait donc ce projet. "Tous les contacts que l'on a eus nous disent que c'est un dossier mort, que la biomasse et la cogénération ne sont pas retenues" dit D. Bousquet. Les deux élus sont très inquiets et veulent mobiliser tout le monde, alors que le compte à rebours est lancé. "On nous dit que l'annonce de l'arrêt de la chaîne est possible avant la fin de ce mois".

- (*) "La lettre envoyée par mail a été remise en mains propres au Président ce vendredi soir", selon l'élu local.

- Le journal de FR3 Brive du vendredi 19 octobre 19h15 (démarrer à 00'27)

A noter par ailleurs que Germinal Peiro président du conseil départemental de la Dordogne a écrit au Premier ministre Edouard Philippe la semaine dernière le 12 octobre.


Philippe Hans, secrétaire général de Condat Holding, tient à préciser qu'il rencontrera les salariés de l'entreprise ce jeudi matin 25 octobre. Joint par téléphone lundi matin 22 octobre, il se veut toutefois confiant : "nous avons mis des années de travail pour sauver Condat et on a maintenant des projets d'avenir".


Lettre envoyée par les élus au Président de la République :




 

 

 

 



Dans la presse locale, L'Echo Dordogne du lundi 22 octobre 2018 :

Papeteries de Condat : le chantage à l'emploi ? (L'Echo Dordogne lundi 22 octobre)



 

 

 

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS PARTENAIRES :
Communauté de Communes du Terrassonnais en Périgord noir-Thenon-Hautefort ; Terrasson-Lavilledieu ; Montignac ; Pazayac ; Beauregard-de-Terrasson ; Badefols d'Ans ; Condat-sur-Vézère ; La Bachellerie ; Le Lardin-Saint-Lazare  ; Saint-Rabier ; Thenon ; Peyrignac ; Cublac ; La Feuillade ; Chavagnac ; La Cassagne ; Châtres ; Coly ; Grèzes ; Aubas ; Villac ; Azerat ; Ladornac ; Tourtoirac
Conseil Départemental Dordogne