Montignac - Loisirs/Culture: Ciné-débat jeudi à Montignac - Jeudi, 14 Novembre 2019 00:00
Terrasson - Société: Monique Puygauthier reçoit la médaille de l’Ordre du Mérite - Samedi, 16 Novembre 2019 19:16
Terrasson - Société: Secours catholique : les bénévoles en formation - Vendredi, 15 Novembre 2019 09:04
Terrasson - Société: La voix du journal "L'Echo" ne peut s'éteindre - Jeudi, 14 Novembre 2019 00:00
Terrasson - Loisirs/Culture: Peyrignac : Dictée et exposition sur le thème du loup - Mardi, 12 Novembre 2019 00:00

09
Oct
2019

Tatoueuse à Terrasson : Valérie Geraud

PDFImprimerEnvoyer

EWANews - Pros & Portraits

(5 votes, moyenne 4.60 sur 5)

Article Ewanews du 10 mars 2019. "J'ai commencé par le dessin, je suis passée aux toiles, huile, acrylique et aquarelle, et comme j'adore le tatouage, j'ai lié les deux en décidant d'exercer ma passion sur la peau des gens ! C'est une super aventure pour moi" dit Valérie Geraud, tatoueuse, qui s'est installée au 7 de la rue Docteur Lombard, à deux pas de la place Voltaire (parking du Crédit agricole) à Terrasson. Son salon de tatouage s'appelle "Encrés'ternelles tattoo". A la suite d'un diplôme obligatoire "hygiène et salubrité" pour ouvrir un salon de tatouage, elle s'est lancée durant deux ans en se procurant tout le matériel nécessaire et "en s'exerçant sur des peaux synthétiques, des peaux de cochons, et après, mes cobayes" dit-elle avec le sourire.

La difficulté est de s'approcher au plus près de ce qu'attend la personne intéressée. "On me propose une idée, et après je réalise moi-même, à la main, la création d'un dessin sur papier qui sera alors validé par le client. J''essaie de bien cerner ce que les gens me demandent, leurs désirs. Un tatouage sur la peau, c'est pour la vie. Et l'on raconte une histoire. Pour cela, je demande aux gens de venir me voir pour pouvoir discuter avec eux. Le contact est important, cela me permet de cerner les détails et ce qu'ils veulent vraiment. C'est leur tatouage propre à eux. Même si les gens peuvent l'interpréter de façons différentes, c'est comme une toile. On la regarde et l'on voit parfois des choses différentes à ce que l'on voit vraiment. Cela peut correspondre à des blessures de la vie, à des naissances aussi, des joies ou des peines qui sont exprimées sur la peau..."