Terrasson - Sport: Le staff de l'USCT réuni avant la reprise - Vendredi, 29 Mai 2020 22:45
Terrasson - Infos municipales: Le Lardin : 1ère écharpe tricolore pour Francine Bourra - Jeudi, 28 Mai 2020 22:32
Terrasson - Infos municipales: Jean-Jacques Dumontet réélu maire de Pazayac - Jeudi, 28 Mai 2020 17:38
Terrasson - Société: Un hommage aux valeurs de la Résistance - Jeudi, 28 Mai 2020 06:36
Terrasson - Infos municipales: Terrasson. Jean Bousquet a été élu maire - Mercredi, 27 Mai 2020 15:38

24
Fév
2020

"Paroles de Fralibs" applaudi debout à Beauregard

PDFImprimerEnvoyer

Terrasson - Loisirs/Culture

(3 votes, moyenne 4.67 sur 5)

C'est devant un public de 80 personnes que le comédien Philippe Durand a fait vivre la lutte de 1.336 jours menée par les ouvriers de l'usine Fralib, fabriquant les thés Lipton et Elephant, jusqu'à la fin du conflit avec Unilever, à la reconquête de leurs emplois et à la création d'une nouvelle usine autogérée SCOP-TI. Impossible de résumer cette heure et demi de prestation d'acteur, seul en scène et pluriel, formidablement présent au point de "prendre aux tripes" la salle tout entière. Il fallait être là, entendre ces paroles vraies, de chair et de sang, qui simplement s'interrogent, choisissent de résister à ce qui est injuste, parce que la compromission tue, qu'ils ne peuvent exister sans  dignité.

Ce sont des hommes et des femmes pris au jour le jour dans les rêts et les chantages d'autres hommes en costume cravate mandatés pour liquider leur outil de travail et leurs emplois. Philippe Durand est allé les interviewer en mai 2015 dans leur usine de Géménos, et a monté le spectacle intégralement avec leurs mots, plus que cela même, avec leurs accents de Marseille ou du Havre où ils ont été délocalisés un temps. Il nous plonge littéralement au coeur de leur combat collectif dans sa vérité humaine fondamentale. Il s'agit de vivre d'un travail qui garde valeur et sens, de ne pas "faire de la m..." comme produire des thés aux arômes synthétiques, et vendus plus cher "pour ce que c'est du vol".

Chapeau bas l'artiste ! Pour avoir mis votre art au service de ces chapitres si  vite oubliés ou censurés de luttes sociales, qui  comme celle-ci, sont emblématiques et universelles, en montrant de quoi est faite leur radicalité, de quel poids humain pèse ce qui est dans la balance... Occupation illégale d'une usine ? Est-ce plus grave que la négation des hommes ? "A un moment y faut se dire qu'est-ce qui est moral ? Qu'est-ce qui n'est pas moral ? Qu'est-ce qui est légal ? Qu'est-ce qui n'est pas légal ? Tenir une usine, c'est illégal, mais vouloir garder son emploi ben c'est quelque chose de moral et donc on s'est lancés dans le combat..."

40 ans après LIP, les ouvriers de Fralib se sont lancés dans l'aventure d'une nouvelle expérience d'autogestion. Ils sont devenus les SCOP-TI et leur marque "1336", garde mémoire de cette épopée sociale, et propose aujourd'hui des thés de qualité aux arômes naturels plus une production de tisanes bio. On peut la trouver ou la demander dans les grandes surfaces.

Le prochain spectacle d'Itinérance culturelle en terrassonnais organisé avec le soutien de l'Agence Culturelle Départementale Dordogne Périgord aura lieu le vendredi 20 mars 2020 à Condat sur Vézère, à 21 heures. Ce sera une soirée théâtrale avec Elisa Delorme sur un texte de Françoise du Chaxel mis en scène par Fabien Bassot : "Les yeux grands ouverts".

- Article de Capital en janvier 2018 : "Les ouvriers de Fralib découvrent qu'être patron, ce n'est pas si facile"

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS PARTENAIRES :
Communauté de Communes du Terrassonnais en Périgord noir-Thenon-Hautefort ; Terrasson-Lavilledieu ; Montignac ; Pazayac ; Beauregard-de-Terrasson ; Badefols d'Ans ; Condat-sur-Vézère ; La Bachellerie ; Le Lardin-Saint-Lazare  ; Saint-Rabier ; Thenon ; Peyrignac ; Cublac ; La Feuillade ; Chavagnac ; La Cassagne ; Châtres ; Coly ; Grèzes ; Aubas ; Villac ; Azerat ; Ladornac ; Tourtoirac
Conseil Départemental Dordogne