Terrasson - Education/Jeunesse: Une formation environnement pour les professionnels du bâtiment - Lundi, 22 Octobre 2018 17:29
Terrasson - Loisirs/Culture: La Fleur au Fusil le samedi 3 novembre à Terrasson - Lundi, 22 Octobre 2018 17:06
Terrasson - Education/Jeunesse: Terrasson. La remise du Brevet des collèges - Vendredi, 19 Octobre 2018 21:24
Terrasson - Société: L'avenir des Papeteries de Condat est en jeu - Vendredi, 19 Octobre 2018 20:23
Terrasson - Société: L'Europe au coeur d'un débat - Mercredi, 17 Octobre 2018 00:00

21
Sep
2018

L'ancien curé de Terrasson, Michel Ventoze, nous a quittés

PDFImprimerEnvoyer

Terrasson - Société

(14 votes, moyenne 4.14 sur 5)

L'abbé Michel Ventoze est décédé le mardi 18 septembre 2018 à la clinique Francheville de Périgueux à l'âge de 82 ans. Ses obsèques ont eu lieu le vendredi 21 septembre en l'église de Saint-Jean-d'Estissac près de Mussidan (24). La messe dominicale du 23 septembre à 11h en l'église St Sour de Terrasson sera donnée à son intention, suivie d'un moment de partage salle St Louis.

Dans un communiqué de l'Evêché destiné aux prêtres, aux diacres du diocèse, aux communautés religieuses et aux laïcs du Périgord, le P. Jean-Michel Bouygues écrit que "le Seigneur a appelé à la lumière de son éternelle Vie notre confrère et ami M. l’abbé Michel Ventoze qui s’est éteint dans sa 83ème année et la 58ème année de son ministère sacerdotal. Né le 4 juin 1936, à Saint Hilaire d’Estissac, il avait été ordonné prêtre, le 27 mai 1961, en la cathédrale Saint-Front de Périgueux..."

Article du 13 juillet 2011 d'Ewanews :

Le curé de Terrasson, Michel Ventoze, quitte la paroisse.

Michel Ventoze part en semi-retraite comme coopérateur des prêtres de Bergerac. Ce sont les deux curés de la paroisse des Trois Ermites qui sont sur le départ. Le curé de Bersac, l'abbé Lafage, part de son côté pour Cénac-Domme. Ils seront remplacés par le curé Thomas Magimel à partir de septembre. L'Evêque viendra d'ailleurs installer ce dernier personnellement le dimanche 18 septembre.

« Les deux bibliothèques et la banquette sont à emporter, la grande table et les chaises restent ici » dit le curé au déménageur. Place de l'Abbaye, le presbytère était sa résidence depuis 14 ans. Cette bâtisse construite près de l'église Saint-Sour au bout des remparts surplombe la ville ancienne et la vallée de la Vézère. L'abbé vivait là, entouré de ses souvenirs, des livres religieux ou historiques, certains qui lui ont plu comme « La cathédrale de la mer » ou « Omerta dans la police », des reliques et aussi des fossiles dont certains en forme de coeur. À 75 ans, l'abbé Ventoze est passionné d'histoire et de vieilles pierres.

Est-il l'un des derniers représentants d’un ordre en voie de disparition ? Celui des curés de campagne, ici de Nadaillac à Villac et de La Cassagne à Pazayac, en passant par Cublac...

Aujourd’hui, les fidèles ont déserté les lieux de culte et un système automatisé fait sonner les cloches,  « quand je suis arrivé, c’était M. Delpeuch qui les faisait sonner manuellement à Lavilledieu » se souvient le curé. Les églises font plus souvent le plein lors des cérémonies (obsèques et mariages) et les concerts de chorales ou de musique classique.

Michel Ventoze a passé 50 ans au service de l’Église

Le 4 juin dernier en région parisienne, c’est d'abord en famille qu’il a fêté ses 50 ans de prêtre entouré par une centaine de personnes. Puis le 26 juin, lors de la grande fête de la Paroisse, avancée d'une semaine à l’occasion de la réouverture de l'église Saint-Sour après travaux, beaucoup de paroissiens et amis du prêtre ont montré leur attachement à leur curé. Celui-ci a reçu notamment un cahier confectionné par les jeunes du catéchisme et des adultes pour lui dire au-revoir. Certains artistes peintres locaux y ont réalisé un dessin. D’autres, un petit mot.

Originaire de Villamblard (24), Michel Ventoze est le dernier d'une famille de quatre enfants. Alors qu'il n'avait que quatre ans, il était dans les champs avec ses soeurs quand l'une d'elle a lu un passage d'évangile, c'est le passage qui aborde le thème des riches et des pauvres avec Lazarre qui ne peut même pas manger de miettes. En écoutant cela, le jeune Michel aurait tapé son bâton par terre en déclarant : « pour aider les gens à vivre mieux, je serais prêtre ». Et à l’âge de 25 ans, il est devenu prêtre. Son parcours passera par le petit séminaire de Bergerac puis en paroisse à Notre-Dame de Bergerac. Et avant d’être curé à Saint-Pardoux-la-Rivière et à Trélissac, il était durant sept ans aumônier pour l'action catholique ouvrière à Périgueux, c'est là d’ailleurs qu'il se souvient être venu pour la première fois à Terrasson lors d'une journée « ville morte » à l'époque de la Paumellerie. Cette fonction lui a permis notamment de s’ouvrir sur le monde et de ne pas rester que dans sa communauté.

Parmi ses souvenirs, il garde de bons moments… Alors qu'il participait à un séminaire en l'église Saint-Pierre de Rome, il était à seulement dix mètres du pape Paul VI quand celui-ci a affirmé : « faites leur confiance» en parlant des jeunes prêtres.  Les paroles de l'abbé Echassoux, ancien vicaire général à Bergerac, aujourd'hui disparu, résonnent encore en lui : « le rôle des prêtres, disait-il, c'est de chercher dans les gens la part d'amour qui les habite, même petite » dit l’abbé Ventoze. Le prêtre reste plus discret sur certaines souffrances comme les 22 mois passés en Algérie et quelques lourds secrets confiés au « confessionnal, remplacé depuis par les assistantes sociales et les aides psychologiques ».


À Terrasson, de nombreux habitants apprécient cette figure de la vie locale...

Pour la conseillère municipale Irène Charette (photo), « monsieur le curé a beaucoup œuvré, il a toujours voulu garder une messe dans toutes les communes ». La chapelle Saint-Julien a changé de visage depuis quelques années. « D’ailleurs, j’ai toujours eu son approbation au niveau de la chapelle, et grâce aux fidèles qui ont participé à un appel aux dons, nous avons pu réaliser avec mon mari et des bénévoles un portail et un accès handicapés, et avec ce qui reste des dons, nous allons repeindre cette année la chapelle et réaliser son étanchéité » dit-elle avant de dévoiler une facette cachée de la personnalité du curé : « lors des soirées privées, il sait raconter des histoires, et je peux vous dire qu’à côté de M. Ventoze, Peppone est un petit » dit-elle avec un grand sourire.

Pour Mireille Lervat qui s’occupe du catéchisme, « il a été très présent auprès des enfants ». Pour elle et son mari, membres de l’Ensemble Vocal, « c’est devenu un ami, un frère. Il avait le goût et le soin d’arranger les petites églises. C’est un homme admirable avec beaucoup d’écoute et une grande ouverture d’esprit, il avait vraiment à cœur d’être présent autant qu’il le pouvait ».

« La communauté s’attend à un changement »

Bernard Machat de Guilbonde rappelle que, pour lui, « c’est avant tout un homme qui a été nommé par l’Evêque pour annoncer la parole cultuelle ». Mais il reconnaît que l’abbé « est un conteur d’histoires, de légendes et de vécu. Il était très attentif à tous les âges de la vie, notamment auprès des personnes âgées, il allait dans les maisons de retraite chaque semaine ». Mais son passage à Terrasson restera gravé par la restauration des églises. Il se souvient d’ailleurs très bien des propos que l’abbé avait prononcé dès son arrivée : « devant la tristesse d’un tel édifice, j’éprouve un grand sentiment d’impuissance ». Bernard Machat  ajoute : « et aujourd’hui, il part avec une belle église. Ces lieux sont plus agréables et portent le chrétien vers la prière. Il a eu le souci aussi d’accompagner la restauration des tableaux, des statues et des objets de culte ». Les deux prêtres étaient très pris par leurs activités. Alors qu'en sera-t-il avec un seul prêtre ? Pour Bernard Machat « la société s’est laïcisée fortement et il y a une pénurie de prêtres. Oui, toute le communauté s’attend à un changement. Il y aura une évolution dans la façon de vivre sa foi » dit-il avant de reconnaître qu'  « il n’y aura pas de messes tous les dimanches, partout. »

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS PARTENAIRES :
Communauté de Communes du Terrassonnais en Périgord noir-Thenon-Hautefort ; Terrasson-Lavilledieu ; Montignac ; Pazayac ; Beauregard-de-Terrasson ; Badefols d'Ans ; Condat-sur-Vézère ; La Bachellerie ; Le Lardin-Saint-Lazare  ; Saint-Rabier ; Thenon ; Peyrignac ; Cublac ; La Feuillade ; Chavagnac ; La Cassagne ; Châtres ; Coly ; Grèzes ; Aubas ; Villac ; Azerat ; Ladornac ; Tourtoirac
Conseil Départemental Dordogne