Terrasson - Loisirs/Culture: Un cours de danse indienne Bollywood à Terrasson - Mardi, 24 Octobre 2017 09:49
Terrasson - Loisirs/Culture: Une tarte aux pommes géante dégustée à Terrasson - Mardi, 24 Octobre 2017 08:12
Montignac - Loisirs/Culture: La rentrée s'est bien passée au conservatoire de musique - Lundi, 23 Octobre 2017 08:09
Terrasson - Loisirs/Culture: Villac fête l'automne - Samedi, 21 Octobre 2017 20:42
Terrasson - Loisirs/Culture: La Feuillade : soirée Kevin Castagna mercredi - Samedi, 21 Octobre 2017 20:10

29
Avr
2016

Beauregard dévoile son passé de potiers

PDFImprimerEnvoyer

EWANews - Portraits

(7 votes, moyenne 3.86 sur 5)

>>>>article de mars 2012>>> Beauregard-de-Terrasson était autrefois un important centre de production de poteries. Une quarantaine de pièces, provenant de plusieurs collections, ont été réunies pour la première fois sur les terres qui les ont vu naître. La conférence de Jean-Maurice Rahier, du musée de la poterie de Saint Emilion, a conquis la cinquantaine de personnes présentes...

« Tous les habitants de la commune ont des poteries comme ça dans leurs jardins où ils mettent leurs fleurs. Personne ne savait que Beauregard avait été un important centre de production de poteries au XVIIIe et XIXe et on ne savait pas que ces poteries là pouvaient avoir une valeur » explique Karine Barde organisatrice de l'exposition qui a réuni durant deux jours une quarantaine de poteries, toutes réalisées sur la commune. "Elles viennent de toute la région (Ribérac, Bergerac...) et les habitants ont joué le jeu en apportant celles de leur jardin" ajoute-t-elle.

Selon le conférencier invité pour l'événement, Jean-Maurice Rahier, du musée de la poterie de Saint Emilion, "ce sont des poteries des ateliers Boudy et Chose que nous avons situées entre 1750 et 1850. Ce sont principalement des cruches à huile de noix, dédiées à l'éclairage public ou particulier. Tout le reste a pratiquement disparu comme les assiettes et les plats... Il reste quelques lèches-frites. Et après 1850, le train est arrivé avec des poteries de plus loin" dit-il. "Le Périgord était très riche à cette époque-là en ateliers de potiers mais le centre de Beauregard a utilisé une terre un peu grossière, pas très fine et pas tellement épurée, a fait des parois très épaisses, avec des grosses côtes qui les consolident et qui leurs donnent un aspect médiéval bien qu'elles soient relativement tardives. Les poteries de Beauregard n'ont pas été imitées. Chaque région a fait des objets domestiques avec la matière première disponible localement. Les pièces qui sont là ont été cuites entre 800 et mille degrés".

L'emplacement des fours reste toutefois toujours inconnu.

"Ils ont été rasés. Les fours du Ier au XVe siècle, nous n'en avons retrouvé que 5%. Avant, quand on faisait un immeuble, on écrasait tout dans la journée. Il faut continuer à regarder dans les archives et puis souvent les ateliers se trouvaient extra-muros car on n'avait pas le droit de faire du feu dans la ville" selon l'intervenant. "Certains pensent qu'un centre de production était à l'emplacement de l'actuelle mairie. Dans les archives, des potiers se trouvaient en bas du bourg" ajoute K. Barde.

"Et puis, chaque potier avait un peu sa notion de l'art" confie J.M. Rahier. "Ce sont des objets très beau à voir. Cinq pièces rarissimes composent le lot. L'une d'elles possède des bandelettes à la verticale et à l'horizontale. Le potier a fait des pustules qui ont été estampées d'une marguerite au cachet. Ce décor fin XVIIIe rappelle celui des pièces du Moyen-Age. Parfois, elles ont trois anses, et le bec verseur a également une anse.

Et si ces poteries n'ont pas une très grande valeur, il est cependant préférable de les garder précieusement, comme le souligne J.M. Rahier lors de sa conférence : "beaucoup de ces pièces sont dans les jardins parfois avec des fleurs dedans, et quand il y a moins quinze et que ça gèle, ça explose. Certains disent : ah c'est mon grand père qui l'a mise là, ça sera pour mes petits-enfants, je ne suis pas contrariant mais en moi-même je me dis qu'ils pourront remblayer leur chemin... S'ils veulent les mettre dehors, au moins qu'ils les vident. Et l'hiver, il vaut mieux les rentrer."

Alain Rassat

Une dizaine de passionnés de la section « Histoire et patrimoine » du Foyer Laïque de Beauregard viennent d'organiser cette exposition de poteries, avec l'appui du brocanteur Jérôme Leymarie. « Nous avons eu envie de regrouper toutes les personnes passionnées et de le faire partager à la population. L'objectif est de recenser tout le patrimoine de la commune, bâti, petit patrimoine, et faire des expositions d'archives et des parcours découverte... Le thème de la prochaine Journée du patrimoine sera "le petit patrimoine de l'eau : fontaines, lavoirs..." L'an passé, c'était la découverte de la belle église de la commune, début XIVe et restaurée il y a peu » souligne Karine Barde de la section.

 

Photos : une belle exposition a eu lieu les 25 et 26 février 2012 à la salle des fêtes de Beauregard-de-Terrasson. Pour l'occasion, une quarantaine de poteries étaient réunies, venues de collections à Ribérac, Bergerac, St Léon sur Vézère ou encore du jardin des habitants de la commune...

 

 

NB : article Ewanews créé le jeudi 1er mars 2012. Vu 3.952 fois au 21 octobre 2015.

NOS PARTENAIRES :
Communauté de Communes du Terrassonnais en Périgord noir-Thenon-Hautefort ; Terrasson-Lavilledieu ; Montignac ; Pazayac ; Beauregard-de-Terrasson ; Badefols d'Ans ; Condat-sur-Vézère ; La Bachellerie ; Le Lardin-Saint-Lazare  ; Saint-Rabier ; Thenon ; Peyrignac ; Cublac ; La Feuillade ; Chavagnac ; La Cassagne ; Châtres ; Coly ; Grèzes ; Aubas ; Villac ; Azerat ; Ladornac ; Tourtoirac
Conseil Départemental Dordogne