Terrasson - Loisirs/Culture: Un cours de danse indienne Bollywood à Terrasson - Mardi, 24 Octobre 2017 09:49
Terrasson - Loisirs/Culture: Une tarte aux pommes géante dégustée à Terrasson - Mardi, 24 Octobre 2017 08:12
Montignac - Loisirs/Culture: La rentrée s'est bien passée au conservatoire de musique - Lundi, 23 Octobre 2017 08:09
Terrasson - Loisirs/Culture: Villac fête l'automne - Samedi, 21 Octobre 2017 20:42
Terrasson - Loisirs/Culture: La Feuillade : soirée Kevin Castagna mercredi - Samedi, 21 Octobre 2017 20:10

09
Sep
2017

Gilles Lamoine, Principal, prend sa retraite

PDFImprimerEnvoyer

EWANews - Portraits

(5 votes, moyenne 4.60 sur 5)

Avec les grandes vacances et le changement de saison scolaire, un mouvement de chefs d'établissement est à noter au collège Jules Ferry de Terrasson. C'est un double départ : celui de Gilles Lamoine, principal (photo), qui fait valoir ses droits à la retraite, et celui d'Edwige Plas, son adjointe, nommée dans un établissement de Brive en Corrèze. Le premier est remplacé en août 2017 par Nicolas Blanchemaison qui arrive d'un collège similaire en Mayenne et l'adjointe par Anthony Cuvillier qui était en exercice dans le nord de la France. A quelques jours de son départ, Gilles Lamoine nous livre, dans une interview, ses impressions sur l'éducation et sur les sept ans passés à la tête du collège de Terrasson.

Tout d'abord, suite à quelques inquiétudes émises la veille de  leur départ en vacances par certains professeurs, le principal tient à expliquer : "nous avons le privilège de voir arriver un grand nombre d'élèves en sixième, plus qu'attendu, et donc l'inspection académique nous a fait savoir que, dans le cadre de l'accompagnement qu'il nous accorde, ils allaient implanter une nouvelle classe de sixième dans l'établissement. Donc, c'est acté, et c'est très bien. Quelques délais ont été nécessaires cependant, car ce sont des moyens supplémentaires accordés à l'établissement, notamment des moyens financiers lourds, et l'inspection académique, dépendante aussi des moyens que lui accorde le Rectorat, a dû reprendre tous ses calculs, et nous a fait un petit peu attendre, ce qui a pu susciter de l'impatience chez certains... Mais j'ai le plaisir de vous confirmer que les moyens sont accordés et que nous pouvons envisager une rentrée tout à fait positive, au 4 septembre, pour les jeunes que nous accueillons... Nous sommes en Réseau d'éducation prioritaire et l'Inspection académique a toujours été à nos côtés, sachant que les effectifs par classe dépassent rarement les 25 élèves. Tout cela nécessite des moyens qui nous sont accordés régulièrement dans le cadre de l'éducation prioritaire pour accueillir ces jeunes dans les meilleures conditions. Depuis sept ans que je suis ici, je n'ai jamais eu à m'inquiéter de cela".

La fibre optique dans toutes les salles

A propos des travaux attendus devant le collège Jules Ferry, Gilles Lamoine fait le point : "C'est un gros chantier avec les équipes départementales et municipales. Les travaux ont commencé, j'ai plaisir à vous le dire. Cela représente énormément d'argent. Le recâblage de l'établissement est pratiquement terminé. Ce qui nous permettra d'accueillir  prochainement la fibre optique dans toutes les salles de classes. Les travaux de la rue Jules Ferry devraient commencer à la rentrée septembre-octobre. Nous allons avoir une arrivée sur l'établissement non seulement très esthétique et très belle, mais efficace. La circulation des automobiles le matin de bonne heure se fera dans de meilleures conditions. A terme, il est prévu un sens unique avec deux couloirs et des arrêts-minute pour déposer les élèves, un peu comme devant les gares. Des travaux sur la façade sud vont également commencer, des stores vont être installés. Ce qui permettra aux enseignants de faire des projections vidéos de meilleure qualité. Sans store, c'était un peu problématique quand il faisait beau. Et ces stores protégeront les salles de classe des rayons du soleil qui, en période de canicule, rendent les heures de cours particulièrement difficiles. Ensuite, le conseil départemental a débloqué des sommes considérables pour rénover les salles de classe du premier et deuxième étage. Tout va être repris : sols, plafonds, peinture... Certaines classes nécessitent une reprise totale. Le président du conseil départemental était venu lui-même visiter le collège, il y a un petit moment. Il a pris toute la mesure des choses et a donné des priorités à ses équipes. Le collège va donc bénéficier de ces travaux, dans l'intérêt des élèves en priorité. Pendant les travaux de la rue Jules ferry, où chaussées et trottoirs vont être réaménagés, l'établissement ne sera pas accessible par cette rue. Toutes les entrées et sorties du collège se feront alors temporairement par la place Yvon Delbos".

Des moments forts sont à noter sur la vie du collège, ouvert sur l'extérieur notamment, avec le cross, l'opération au profit des Restos du coeur et les journées européennes. Mais le principal retiendra "ce travail remarquable de collaboration, ces belles rencontres entre professionnels, tous soucieux d'amener les jeunes qui nous sont confiés au mieux de leurs possibilités, de leurs projets, j'allais dire de leurs rêves parfois aussi, car il faut aussi du rêve pour s'atteler à la tâche et construire sa vie".

Un beau navire qui trace sa route

Y-a-t-il une meilleure méthode d'éducation, s'il en est une, pour éduquer au respect des différences : garçons-filles, diversités sociales... ? Gilles Lamoine nous répond : "pour être éducateur, il faut d'abord incarner les valeurs qui nous portent. C'est une expression que je reprends souvent, il faut même les transpirer ces valeurs. Education, cela vient d'ex-ducere, c'est-à-dire conduire hors du chemin. Cela va dès fois à l'encontre de ce que beaucoup perçoivent. A savoir que pour beaucoup, éduquer un jeune c'est lui apprendre à rester dans les clous, si vous permettez l'expression, le formater pour qu'il vive en société et en groupe. Il faut bien sûr apprendre les règles et apprendre à les respecter. Mais il faut surtout apprendre au jeune à sortir des sentiers battus, à travers ce qu'il est, ce qu'il peut apporter au groupe, à amener des évolutions positives".

Gilles Lamoine part donc à la retraite et nous livre très simplement ses sentiments sur sa fonction et sur ce collège qu'il a servi avec passion: "Bénéficiant d'une carrière longue, je peux partir un peu plus tôt que d'autres. Mais chaque page qui se tourne laisse d'autres pages blanches à écrire. Mme Plas, mon adjointe, s'en va également. Elle rejoint la Corrèze, son département d'origine. Bien sûr, il faut une direction, mais toutes les équipes sont nécessaires. Chacun a sa place, il n'y a pas des gens plus importants que les autres. S'il en manque un à l'appel, le navire peut se trouver en difficulté. Oui, le collège est un beau navire qui trace sa route et qui a, pour ce que j'ai pu en vivre, y compris dans les tempêtes, à mener un grand nombre d'élèves à bon port. Les résultats du collège sont tout à faits positifs, les moyens accordés dans le cadre de l'éducation prioritaire, portent leurs fruits. Les élèves qui nous quittent après la troisième réussissent aussi bien que tous les autres élèves, nous sommes en effet informés des cursus des élèves qui nous quittent. C'est un travail en équipe qui a porté ses fruits. Chacun avec ses compétences, son expérience, sa richesse, a contribué au progrès moral, au progrès technique en un sens pédagogique, que nous visions. La semaine dernière, nous avons organisé un moment d'au-revoir avec toutes les équipes et j'ai utilisé une image que j'aimerais peut-être laisser, c'est celle de la lumière... Je pense qu'une lumière se dégage de cet établissement. Bien sûr, il y a encore des zones d'ombres, des fragilités. Mais la lumière, vous savez, est invisible. Elle nous éclaire et on ne la voit pas. On dit qu'elle est blanche souvent, mais ce n'est pas tout à fait exact. Quand on fait passer un rayon de lumière à travers un prisme ou une goutte de pluie, la lumière se diffracte en sept couleurs, celles de l'arc-en-ciel. Et j'aime à dire que c'est grâce à nos différentes couleurs, celles que nous portons les uns et les autres, grâce à nos richesses réunies que nous pouvons produire de la lumière, celle qui à la fois éclaire le chemin et réchauffe les coeurs..."

NOS PARTENAIRES :
Communauté de Communes du Terrassonnais en Périgord noir-Thenon-Hautefort ; Terrasson-Lavilledieu ; Montignac ; Pazayac ; Beauregard-de-Terrasson ; Badefols d'Ans ; Condat-sur-Vézère ; La Bachellerie ; Le Lardin-Saint-Lazare  ; Saint-Rabier ; Thenon ; Peyrignac ; Cublac ; La Feuillade ; Chavagnac ; La Cassagne ; Châtres ; Coly ; Grèzes ; Aubas ; Villac ; Azerat ; Ladornac ; Tourtoirac
Conseil Départemental Dordogne