Terrasson - Société: Fil d'Actu Ewanews décembre 2022 - Dimanche, 04 Décembre 2022 00:00
Terrasson - Loisirs/Culture: Coup de gigot à St Amand-de-Coly à 18h jeudi - Jeudi, 01 Décembre 2022 11:06
Terrasson - Loisirs/Culture: La chorale de La Feuillade en concert - Vendredi, 02 Décembre 2022 09:52
Terrasson - Infos : L'Envol de la Fourmi, mer. 7 décembre à 15h - Dimanche, 04 Décembre 2022 12:00
Terrasson - Infos : Des mots en jeu par Temps Jeunes et Les Pas de Travers - Dimanche, 04 Décembre 2022 00:00

04
Jui
2022

ARES : salle comble pour le débat sur l'Emprise

PDFImprimerEnvoyer

Terrasson - Loisirs/Culture

(1 vote, moyenne 4.00 sur 5)

"L’emprise / Pervers narcissiques" était le thème de la rencontre-débat de l'ARES du 29 juin 2022 avec le Dr Nadine Grafeille. 96 participants sont venus à cette soirée. L'Ares propose ici un résumé. Par rapport à la réunion, il manque les exemples donnés par le Dr Grafeille et aussi les témoignages des participants.

Manipulation est le maître mot quand on parle de ce sujet. Il s’agit par force ou par ruse de faire un acte ou prendre une décision que la victime ne souhaite pas. Le but, pour le manipulateur, est de contrôler et amener le choix à soi, à son désir. Manipuler, on le fait tous : éducation des enfants, amis aussi, marketing commercial ou politique. On peut distinguer : la manipulation égocentrique où le manipulateur veut être celui qui va attirer les regards et l’intérêt. Il fait chuter les autres, vus comme des concurrents. Il y a aussi la manipulation malveillante, où le but est de détruire, de décrédibiliser ; pour cela mensonges, calomnies, isolement de la victime. Il y a enfin la manipulation morbide. Par exemple : les reclus de Montflanquin escroqués par un pervers dans une période de fragilité.

Comment repérer un manipulateur ? C'est très difficile car ils sont rusés. De plus, on est habitués à être manipulés dans un but politique ou de commerce… La principale caractéristique : ce sont de très bons menteurs ; ils ne se remettent jamais en question ; ils se moquent complètement de ce que les autres ressentent ou ont besoin ; pas d’empathie ; séducteurs ; lâches, ils reculent quand une force est en face d’eux ; ils isolent leur proie de la famille, des amis, la fragilise un peu plus.

Trois catégories de manipulateurs sont à noter : les paranoïaques, les borderlines, et les pervers narcissiques. A l'origine de ce caractère, une blessure de l’enfance telle que l'abandon, ou avoir été victime lui-même de pervers… Instables et souffrant, ils se soulagent en faisant souffrir les autres. Ils ont conscience de faire souffrir les autres. Une nouvelle catégorie est à noter : certains enfants trop gâtés...

Les pervers narcissiques (p. n.) sont rares. Leur but est de prendre une proie et de l’écraser. Il sait se rendre sympathique auprès de la victime. La manipulation est consentie. (Le borderline lui passe à l’acte violent, menace… ; le paranoïaque
présente un délire logique, procédurier, sans empathie)

Parmi ses armes : flatterie, menaces et chantage (ex : promotion canapé). Ils volent les idées, font passer les autres pour fous. Ils mettent en avant un tiers pour appuyer ses dires et actions. Séducteurs, ils vont dans le sens désiré par la future victime et commence une lente et inexorable dérive, jusqu’à les écraser. Les conséquences sont dramatiques : enfermés, anxiété chronique, troubles du sommeil et alimentaires.

Prise en charge : un thérapeute ne peut pas s’occuper du manipulateur et du manipulé. Le manipulateur tente de séduire/manipuler le médecin. Le travail consiste à amener le manipulé à fuir : prise de conscience puis arrivée à la décision et passage à l’acte. L’issue possible pour le bourreau est la fuite, la violence ou le décès par suicide. Pour le Dr Grafeille, les pervers narcissiques sont irrécupérables, inamendables.

Les prédateurs sexuels sont des pervers dans le but unique d’avoir une relation sexuelle. Leurs victimes sont une catégorie : petit garçon, blonde, brune avec forte poitrine… La jalousie est souvent cause de violences. La jalousie a un fondement biologique (ocytocine, dopamine, œstrogènes). Il y a une jalousie naturelle et une autre pathologique. Et de plus, une jalousie morbide pouvant aller jusqu’au meurtre. De nouvelles jalousies sont apparues : cyber-jalousie, objet d’espionnage (mouchards), porno sites de rencontre…

Parmi les questions du public :

- « Comment agir si il y a un cas dans l’entourage ? » Il est préfèrable d'amener le manipulé à réfléchir mais pas directement. Il faut que la victime prenne conscience qu’elle ne réfléchit plus par elle-même (ex : conversion, sous emprise, à l’islamisme d’une jeune fille). Dans le cas d’un escroc, il s’agit du même mécanisme.

- « Quantité ou pourcentage des pervers narcissiques ? des paranoïaques ? ». Différence capitale entre diagnostic et comportement paranoïaque. Dérive interprétative de 1 ou 2 minutes pour l’un et comportement continu et total chez l’autre. Pareil pour les p. n. pour qui l’autre n’est rien. Diagnostic par un professionnel extérieur au couple.

- « Ne peut-il pas y avoir manipulation par la femme pour accuser et faire condamner le conjoint ? ». Possible car c'est entré dans le langage courant (comme auparavant « hystérique » ou « parano »). Différence entre macho et p. n. : le macho ne va pas frapper ou détruire. Attention ! C’est une mécanique à deux : le psychisme de la victime compte beaucoup.

-  « Est-ce qu’il y a des personnalités particulières parmi les victimes ? Une mère manipulatrice prédispose-t-elle ? » Importance des parents. Il y a 5 fois plus de risque avec un père violent. Elle épouse d’ailleurs un violent ! Il s’agit d’une femme qui se dévalorise, fragilisée. Victime préférentielle comme tous les fragilisées (fragilité sociale…).

-  « Comment un p. n. se comporte avec les enfants ? Et après la séparation ? ». Eprise totale quand c’est le père ou la mère (ex : inceste). Les signes : absentéisme scolaire, émotif exagéré ; pudeur craintive ; altération du sommeil et de l’alimentation ; douleurs variées et atypiques. Après la séparation il faut éloigner l’enfant ; la violence psychique est difficile à reconnaître.

- « Harcèlement de la femme et des enfants par internet, chantage »
- « Difficultés avec la justice ; décisions incomprises ». Très difficile de séparer le vrai du faux. Cependant il est des décisions urgentes à prendre. Le danger vient de vengeance y compris sur les enfants. Dilemme pour le juge : il doit protéger l’enfant mais aussi maintenir un lien entre père et enfant (possibilité de visite en présence d’un travailleur social dans un lieu neutre).  L’idéal : donner la force aux enfants de s’autonomiser.

- « Quand les enfants peuvent-ils choisir leur parent de garde ? » A 15 ans. Obligation pour tout citoyen de dénoncer les abus sur enfant, en particulier sexuels. Un avocat, gratuit, est disponible pour les enfants.

- « Au travail, comment détricoter le piège ? » S’éloigner et se plaindre, ouvertement, devant témoins. Il faut donner à la victime la possibilité de réfléchir, de se poser la question. Garder la relation, le manipulateur isole sa proie...

- « Les maux d’enfant » livre écrit par Dr N. GRAFEILLE en 1992...

Prévention et informations nécessaires à l’école
- Comment aider les victimes manipulées ? Un livre peut aider à prendre conscience par identification. Par exemple un roman de Natacha Calestreme. Un livre peut ouvrir les yeux en annulant les réactions exagérément émotionnelles car personnelles.
- Attention à ne pas exagérer, se méfier de tout
- Importance du tiers amical, professionnel…
- « Difficultés à se faire entendre par la gendarmerie… » Vrai problème qui s’améliore. Formation de gendarmes spécialisés dans chaque brigade. Problème plus considéré depuis le mouvement «mee too » La difficulté pour la gendarmerie/police est la réalité de plaintes excessives voire manipulatrices. En France, l’écoute a progressé. C’est un gendarme(ette) spécialisé qui reçoit la plainte.
- « Importance de développer l’empathie qui est le contre poison de l’emprise ? » Essentiel alors que les enfants s’isolent et que nous sommes dans une société hyper individualiste.
- «  Connait-on la quantité, la proportion dans la population des p. n. ? » Difficile, voire impossible à chiffrer. Pour les prédateurs sexuels, on sait qu’ils choisissent des métiers les mettant en contact avec les enfants : enseignement, sport, prêtre… (thème possible d'une prochaine rencontre de l'Ares début septembre).
- Importance de l’information des enfants : livres, bd, écrans…
- « A quel âge peut-on détecter un profil p. n ; ? » Préadolescence, adolescence. Mais, exceptionnellement, des enfants manipulateurs/séducteurs existent.
- « Quel avenir ? Avec des enfants-rois, de plus en plus narcissiques ». Il existe des enfants tyrans. Ils sont rares et donc précieux. Mais la question est : pourquoi on fait de son enfant un Roi ?

La conclusion de ce débat :
1- La manipulation existe
2- On peut faire de la prévention
3- Ne pas baisser les bras devant un cas d’emprise toxique ; il n’y a pas de situation désespérée. Il faut avoir le courage d’intervenir avec l’entourage, voire avec la police. Dans tous les cas, entretenir un lien avec la victime.
4- Faire confiance aux professionnels

H. D.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS PARTENAIRES :
Communauté de Communes du Terrassonnais en Périgord noir-Thenon-Hautefort ; Terrasson-Lavilledieu ; Montignac ; Pazayac ; Beauregard-de-Terrasson ; Badefols d'Ans ; Condat-sur-Vézère ; La Bachellerie ; Le Lardin-Saint-Lazare  ; Saint-Rabier ; Thenon ; Peyrignac ; Cublac ; La Feuillade ; Chavagnac ; La Cassagne ; Châtres ; Coly ; Grèzes ; Aubas ; Villac ; Azerat ; Ladornac ; Tourtoirac
Conseil Départemental Dordogne