Terrasson - Loisirs/Culture: "Etre Vivant" : un joli bol d'air offert par Itinérance - Samedi, 02 Mars 2024 15:17
Terrasson - Société: Actualités Terrassonnais Mars 2024 - Vendredi, 01 Mars 2024 17:26
Terrasson - Loisirs/Culture: Quelle place pour le travail aujourd'hui ? - Samedi, 24 Février 2024 00:00
Terrasson - Loisirs/Culture: Travelling Terrasson : de belles affiches en mars - Dimanche, 03 Mars 2024 00:00
Terrasson - Loisirs/Culture: Joffroy Faure : un réalisateur en terrassonnais - Jeudi, 29 Février 2024 17:42

Joomla Templates and Joomla Extensions by ZooTemplate.com
  • Avis d'obsèques 2024 - Ewanews

    Avis d'obsèques 2024 - Ewanews

    Les obsèques à Le Bugue de Pierre Simonet (65 ans) vendredi 8 mars à 13h15 au crématorium de Bergerac, ni fleurs, ni plaques, ni couronnes, visites à la…

  • Agenda Terrasson Loisirs & Culture

    Agenda Terrasson Loisirs & Culture

    L'Agenda Loisirs & Culture 2024 d'Ewanews lundi 4 mars 14h-16h Thenon salle du marché couvert : conférence de la présidente de la LICRA Périgueux auprès des élèves de…

Participez, réagissez!

Abonnement newsletter

S'inscrire à notre newsletter :
18
Sep
2023

Lettre ouverte : Papeteries de Condat

EWANews - Rubriques

Communiqué de presse en date du 14 septembre 2023 : Usine de Condat - Annonce de la fermeture d’une ligne de production, par Dominique Bousquet et Francine Bourra.

"Le 20 juin 2023, l’annonce d’un plan de sauvegarde (PSE) par la direction de l’Usine Condat du groupe LECTA, située au Lardin St Lazare, et de la fermeture d’une des deux lignes de production, dernière usine nationale à détenir le savoir-faire et la fabrication du papier couché a eu l’effet d’un coup de massue pour les employés et le territoire : la ligne 4, dédiée à la production de papier couché serait arrêtée, ce qui va conduire à la suppression de 187 postes directs. Ne subsisterait sur le site que la seule ligne de production de glassine auto adhésive (ligne 8).

A défaut d’action, une mort annoncée

Après avoir employé plus de 1 200 emplois directs avec le fonctionnement de plusieurs lignes de production et une activité certaine pour de nombreux sous-traitants, laisser en fonctionnement une seule chaîne sur une fréquence réduite était annonciatrice de la mort assurée du site à très court terme.

Un territoire rural menacé

Cette fermeture serait un drame sur le plan humain, mais aussi pour l’ensemble de notre territoire rural dont le dynamisme dépend fortement de la vitalité de son tissu économique.

Une ligne de conduite affirmée et portée : Condat, on y croyait, on y croit et on y croira toujours !

De cette annonce, de nombreux acteurs avaient déjà acté cette fermeture et ont accompagné ce discours de sauvetage de la seule ligne 8. Nous ne pouvions adhérer à ce discours ! Nous étions et sommes convaincus du bien-fondé du maintien de l’activité des deux lignes de production.

Forts de nos espoirs et de nos convictions pour notre territoire, nous avions saisi dès le 12 juillet 2023, le Palais de l’Elysée sur les potentialités du site, sur une proposition de solution pour maintenir et développer son activité dans le contexte national de réindustrialisation de la France et de son espace rural. En effet, un sujet d’une telle importance au regard des enjeux et des menaces pour notre espace rural, pour nos emplois, pour nos familles et le risque de dévitalisation, devait être portée aux plus hautes instances nationales pour une réponse fondée à la hauteur de nos espoirs !

Une inscription dans le projet national France Ruralité sur trois thèmes :

- le maintien d’une industrie et d’un savoir-faire unique au niveau national dans la démarche de réindustrialisation de la France et de notre autonomie industrielle ;

- la revitalisation de l’espace rural et la conciliation d’industrie et ruralité ;

- une visée environnementale par le développement de la chaudière CSR tout en évitant le développement de la logistique et de la problématique du transport de papier pour l’importer en France, si la délocalisation se confirmait.

Une évolution à la rentrée qui apporte un regain d’optimisme

Les rencontres successives organisées par les Ministères en septembre 2023 auprès des représentations syndicales et des élus laissent entrevoir une nette évolution qui permet un regain d’optimisme sur le maintien des deux lignes sur le site. Notre analyse a bien été prise en compte : la nécessité de maintenir la ligne 4 pour assurer la pérennité du site qui ne peut perdurer avec la seule production de glassine. En effet, celui-ci se trouve sur un marché saturé et, contrairement aux déclarations de la direction, la progression de 3 %/an de ce marché ne peut assurer une rentabilité de l’ensemble du site et en aucune façon amortir les investissements déjà faits et ceux entrevus par la transformation de la ligne 4 pour une éventuelle production de glassine (coût estimé à 145 millions d’euros).

Le marché européen de glassine serait de 800 000 tonnes, donc une progression de 24 000 tonnes par an est bien insuffisante.

Représentants du personnel, salariés et élus, travaillons ensemble pour confirmer la potentialité du site et permettre à un repreneur de porter les couleurs de la fierté industrielle française avec le seul site national à détenir le savoir-faire du papier couché deux faces.

Un discours, un contexte national... Maintenant des actes !"

Terrasson, le 13 septembre 2023. Communiqué signé par Dominique Bousquet, président de la communauté de communes du Terrassonnais Haut Périgord Noir, et par Francine Bourra, maire de la commune du Lardin Saint-Lazare. Tous les deux sont également conseillers départementaux.

NOS PARTENAIRES :
Communauté de Communes du Terrassonnais en Périgord noir-Thenon-Hautefort ; Terrasson-Lavilledieu ; Montignac ; Pazayac ; Beauregard-de-Terrasson ; Badefols d'Ans ; Condat-sur-Vézère ; La Bachellerie ; Le Lardin-Saint-Lazare  ; Saint-Rabier ; Thenon ; Peyrignac ; Cublac ; La Feuillade ; Chavagnac ; La Cassagne ; Châtres ; Coly ; Grèzes ; Aubas ; Villac ; Azerat ; Ladornac ; Tourtoirac
Conseil Départemental Dordogne