Terrasson - Société: Actualités Terrassonnais Infos Direct Fevr. 23 - Vendredi, 03 Février 2023 00:00
Terrasson - Loisirs/Culture: Loto des parents d'élèves PEI à Terrasson - Lundi, 30 Janvier 2023 00:00
Terrasson - Loisirs/Culture: Beauregard : loto du Foyer le 4 février - Lundi, 30 Janvier 2023 00:00
Terrasson - Loisirs/Culture: Albert Rouet invité à la nouvelle rencontre de l'Ares - Mardi, 31 Janvier 2023 00:01
Montignac - Tourisme: Cultures aux Coeurs 2023 à Montignac : 1er programme - Mardi, 31 Janvier 2023 16:46

06
Jan
2011

Une cache d'ETA découverte à Montignac

PDFImprimerEnvoyer

Terrasson - Société

(0 votes, moyenne 0 sur 5)

 

Montignac (24) : la police technique et scientifique est sur place mercredi et jeudi après la découverte d'une cache d'ETA pour effectuer des prélèvements dans les bois sur la route menant à La Chapelle-Aubareil. C'est mardi après-midi qu'un promeneur a découvert une cache sous des pierres dans une végétation de résineux. Des bidons contiendraient du nitrate d'ammonium, substance utilisée dans la composition d'explosifs par l'organisation séparatiste basque ETA. Des démineurs de la sécurité civile sont intervenus. De longs rubans jaunes barraient les accès de ce chemin de randonnée. "La presse espagnole était très bien informée sur ce dossier, depuis Madrid et Bilbao" remarque le journal Sud-Ouest. "Cette cache et son contenu seraient plutôt anciens"...

« Ce n'est pas une prise très importante, il n'y a pas d'armes, ni de papiers, et il ne faut pas exagérer, le nitrate d'ammonium n'est pas non plus du C4 (un explosif militaire) », selon les enquêteurs dans le journal périgourdin.

Quelques réactions recueillies ce mercredi midi dans les rues de Montignac... A la question : êtes vous étonné que l’on trouve une telle cache à Montignac ? « Oui cela m'étonne dans un endroit aussi calme » répond une Montignacoise alors qu'un autre au contraire précise que
« non, nous avons beaucoup de forêt et l'on peut tout imaginer. » « Non ça ne m'étonne pas du tout, il y a énormément de forêts par ici » dit aussi Chrystelle la trentaine. « Je ne suis absolument pas étonné. Je suis originaire de l’Aveyron et de la Lozère et là aussi nous avons des problèmes de ce genre. Je crois qu'ils viennent ici parce qu'ils trouvent à louer des gîtes » souligne un passant sur le pont principal. « Logistiquement, ils ont sûrement leurs raisons car il y a des endroits où il y a peu de population ». Est-ce qu'une telle découverte peut faire peur ? « Oui, ça fait peur » dit Marie, la quarantaine, « mais il se passe tellement de choses partout de toutes façons ». « Oui, un peu. Nous vivons dans un monde extrêmement fou en fait et ça, cela en fait partie ».  «  Non, mais plus on en parle, plus on va créer de psychose. Ceci dit, c'est vrai qu'il faut rester vigilant » répond à son tour Didier, la quarantaine. « Non, tant qu’ici, ce n’est qu’une cachette et qu’ils ne s’en servent pas » ajoute la cliente d'une commerçante...

Photo : un panneau de randonnée situé à 200 m de la cache

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

NOS PARTENAIRES :
Communauté de Communes du Terrassonnais en Périgord noir-Thenon-Hautefort ; Terrasson-Lavilledieu ; Montignac ; Pazayac ; Beauregard-de-Terrasson ; Badefols d'Ans ; Condat-sur-Vézère ; La Bachellerie ; Le Lardin-Saint-Lazare  ; Saint-Rabier ; Thenon ; Peyrignac ; Cublac ; La Feuillade ; Chavagnac ; La Cassagne ; Châtres ; Coly ; Grèzes ; Aubas ; Villac ; Azerat ; Ladornac ; Tourtoirac
Conseil Départemental Dordogne